Quel prêt pour financer l’achat d’un électroménager ?

Les banques proposent différents types de crédit pour l’acquisition des appareils comme les cuiseurs, les aspirateurs, etc. Quelle solution avantage véritablement les particuliers ? Quels critères doivent-ils prendre en compte pour le choix ?

Le prêt personnel

Ce crédit représente le meilleur choix pour l’acquisition des électroménagers. Les banques l’octroient sans justificatif. L’emprunteur introduit un dossier pour obtenir une somme susceptible de lui permettre de financer ses projets. Il peut s’en servir pour acheter les équipements de sa préférence. Il négocie librement le montant et la durée du prêt auprès de l’établissement contacté. Le remboursement intervient mensuellement.

Pour dénicher des électroménagers de qualité, les usagers doivent s’approvisionner sur des plateformes de référence comme https://www.monmenage.fr. Ce site met à la disposition des internautes des guides d’achat pour réussir le choix des aspirateurs, des laveurs de sol, des défroisseurs, etc. La somme accordée par les banques varie souvent entre 5 000 € à 8 000 €. Certains établissements ne réclament pas d’apport personnel. Cela représente une aubaine pour remplacer facilement ses appareils électroménagers.

Le crédit affecté

Ce prêt sert à l’achat d’équipements préalablement définis. Ici, l’emprunteur doit obligatoirement notifier la finalité du capital sollicité. Il précise clairement l’appareil qu’il souhaite acquérir. Il doit respecter les clauses du contrat signé. Dans le cas contraire, la banque pourrait décider d’annuler le crédit octroyé. Il doit joindre à son dossier les factures proformas de l’opération prévue. Après l’exécution des dépenses, il doit aussi transmettre les pièces justificatives à l’établissement contacté. Le crédit affecté se révèle beaucoup plus contraignant que le prêt personnel.

Le crédit renouvelable

Le crédit revolving représente également un excellent moyen d’acquérir facilement les électroménagers sans capital propre. Les banques ne l’accordent pas pour l’achat d’un bien en particulier. Elles mettent à la disposition du bénéficiaire une certaine somme. Celui-ci peut l’utiliser librement pour ses dépenses sans aucune obligation de présenter des justificatifs. Cette solution reste très prisée parce que le prélèvement des intérêts intervient uniquement sur le montant effectivement décaissé. Les établissements financiers proposent des conditions assez souples pour le crédit revolving.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *