Santé et Coronavirus : le point sur les annonces du gouvernement au 26 mars 2020

Alors que l’épidémie n’a pas encore atteint son pic, et que les français sont entrés dans leur seconde semaine de confinement, le chef de l’état Emmanuel Macron a détaillé plusieurs mesures choc qui concernent la santé en France. Retour sur les principaux points évoqués lors de sa prise de parole du 25 mars en soirée.

Un plan d’investissement massif pour l’hôpital

Annonce principale de ce 25 mars, faite depuis l’hôpital militaire “de campagne” déployé à Mulhouse, la mise en place d’un plan massif d’investissement visant l’hôpital.

Face à la grogne des personnels médicaux et la surcharge que subit le milieu hospitalier depuis le début de la crise du Covid-19, le président français a souhaité rappeler son soutien à tous les acteurs du secteur, “les acteurs de la première ligne”. Dans cette lignée, il a annoncé vouloir soutenir un plan d’investissement massif pour l’hôpital à la sortie de la crise épidémique, et s’est dit conscient que des dysfonctionnements aient pu avoir lieu. Cette annonce s’ajoute à l’annonce du plan de soutien aux services d’urgences annoncé avant la crise. Pour le moment, aucun montant n’a été avancé par les autorités.

Le soutien aux acteurs de “seconde et de troisième ligne”

Si la prise de parole d’Emmanuel Macron était très attendue pour les médecins, soignants et personnels médicaux de manière générale, le président français a également salué les acteurs de “seconde et de troisième ligne”, qui “permettent à la France de continuer à vivre”.

Parmi ces acteurs, il a notamment cité plusieurs métiers liés à la logistique (chauffeurs), l’alimentation (agriculteurs) ou encore la distribution (“les caissiers et les caissières”). Ces mêmes métiers qui dénoncent depuis plusieurs semaines des manques de matériels de protection. La ville, le Ministre de la santé et de la solidarité Olivier Véran était revenu en détails sur les mesures prises pour enrayer la pénurie de masques (à commencer par le masque chirurgical jetable, le plus utilisé par les professionnels non-soignants). Même s’il a annoncé l’arrivée de dizaines de millions de masques, l’opinion reste inquiète. Le pays a en effet besoin de 24 millions de masques par semaine, uniquement pour les personnels de santé, alors que sa capacité de production peine à dépasser les 8 millions d’unités hebdomadaires, et ce malgré l’appel lancé par les autorités à certains industriels du pays.

La prise de parole du gouvernement dans les prochains jours sur la prolongation du confinement qui semble désormais inévitable sera attendue avec le plus grand intérêt. Par le Corps médical, qui pousse pour une prolongation de 6 semaines, mais également par les citoyens français qui manifestent leur inquiétude croissante face à la crise sanitaire qui touche le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *